» le mot dans tous ses arts  » vous présente

www.lemotdanstoussesarts.fr 

Sur votre péniche des Arts et Lettres…

 

Chaque mois, de septembre à juin, l’Association Le Mot dans tous ses Arts vous convie à des entretiens, rencontres d’écrivains, historiens, scientifiques ou philosophes, des soirées théâtre, poésie ou film… dans l’atmosphère particulièrement chaleureuse de La Balle au Bond.

 

 PROGRAMMATION –  SEPTEMBRE À DÉCEMBRE 2018

____________________________________________________________________

(Pour tout complément d’informations, cliquer sur le lien https://www.lemotdanstoussesarts.fr )

Lundi 17 septembre, 19H30  

HISTOIRE DE LA BEAUTÉ

La « beauté », miroir des sociétés, change avec le temps et renvoie à des modes d’être et de sensibilité. Comment l’idéal de beauté a-t-il évolué au fil des siècles? Une histoire de la beauté, c’est aussi une histoire de la conscience… « J’ai un visage, mais suis-je un visage? » Un historien et un médecin explicitent leurs points de vue.

 Georges Vigarello, historien, agrégé de philosophie et docteur ès lettres, directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), a été président du conseil scientifique de la Bnf de 2000 à 2008. Parmi ses nombreuses publications et directions de recherche, on retrouve notamment Histoire des émotions (Seuil, 2016), Histoire de la beauté (Seuil, 2004), Le sentiment de soi, Histoire de la perception du corps (Seuil 2014)…

Jean-Jacques Deutsch, médecin esthétique, Lauréat de la Faculté de Médecine de Paris. Parmi ses nombreux diplômes et  qualifications: Diplôme Inter Universitaire de Médecine Morphologique et Anti-âge, Diplôme universitaire « Obésité, Vieillissement et Esthétique des tissus superficiels », Diplôme d’expertises médicales, médecin expert, Secrétaire général de la société française de Médecine esthétique, Président de la Deutsch Médical Academy.

_________________________________________________________________

Lundi 15 octobre, 19H30 

SUR LES PAS DE SHERLOCK HOLMES… 

Deux « complices » prennent les mots en filature,  et  traquent leurs mystères à travers l’œuvre de CONAN DOYLE. 

Enquête non élucidée?

 Ronald Nossintchouk, criminologue, membre titulaire de la Société Française de Médecine Légale, Professeur à l’Université René Descartes et à l’Université de Washington, lauréat de l’Institut de Criminologie de Paris et de l’Académie Nationale de Médecine, auteur notamment de Sherlock Holmes, enquête privée.

Jean Pruvost, professeur émérite de linguistique et directeur du laboratoire CNRS consacré aux dictionnaires à l’Université Paris Seine, chroniqueur de langue à Radio France et RCF, Prix de l’Académie française pour Les dictionnaires français, outils d’une langue et d’une culture

__________________________________________________________

Lundi 5 novembre 2018, 19H30  

LOUIS-FERDINAND CÉLINE                                                                   La »sagesse du roman »,  démontrée par le meilleur et par le pire 

Louis-Ferdinand Céline, peu de temps après certaines affirmations humanistes,  a mutilé son oeuvre et définitivement entaché la réception critique de celle-ci par l’écriture pamphlétaire antisémite.

Il a écrit le pire, au pire moment, pouvant laisser penser que les romans antérieurs visaient à tromper son public pour mieux le séduire d’un discours raciste. Les récits qui suivent amènent cependant à discuter cette hypothèse.

Une conversation entre le Dr.  Yoann Loisel, psychiatre, psychanalyste,  essayiste, auteur notamment de La Bobine de Louis Ferdinand. Louis-Ferdinand Céline:  le négatif et le trait d’union, et le Capitaine Emeric Saguin, psychiatre des armées, spécialiste du traumatisme psychique.

__________________________________________________________

Mardi 13 novembre, 20H  

Côté RIMBAUD…  (Soirée théâtrale)

Conception, mise en scène et interprétation de Pierrette Dupoyet, créatrice de 39 spectacles pour le Festival d’Avignon, parmi lesquels Apollinaire, Aurevoir, Adieu…- Sand, prénommée George…- Giono, mon ami…- les Parias chez Hugo…- Jacqueline Auriol ou le ciel interrompu, etc.

Pierrette Dupoyet, perçue comme point de repère de la Création contemporaine,  est titulaire de plusieurs prix et d’un Oscar de la Création attribué par Jean Vilar.

Au creux d’un grenier dans les Ardennes, une servante découvre des lettres, des signes évoquant la vie d’Arthur Rimbaud , sa quête d’infini, sa marche en Afrique …

_________________________________________________________

 Mardi 4 décembre, 19H30  

ROMAIN GARY, entre mythe et réalité…

La vie « extra-ordinaire » de Romain Gary ne cesse d’interroger: Qui était l’enfant Roman Kacew? Comment est né Romain Gary? Pourquoi ces multiples identités? Ses deux prix Goncourt? Ce qui relève du mythe? Ce qui relève de la réalité?

Myriam Anissimov, journaliste et écrivaine, a écrit de nombreux romans et deux biographies remarquables dont   Romain Gary, le caméléon (Denoël, 2004). Elle est une  grande spécialiste de Romain Gary.

Philippe Brenot, psychiatre et écrivain, directeur d’enseignement à l’université Paris Descartes. Il a publié, entre autres ouvrages: Le Manuscrit perdu de Romain Gary (L’esprit du Temps, 2005) et Romain Gary, de Kacew à Ajar (L’esprit du temps, 2014). 

_________________________________________________________

Mardi 11 décembre, 20H  

APOLLINAIRE, Aurevoir, Adieu…  (Soirée théâtrale)

Conception, mise en scène et interprétation de Pierrette Dupoyet, créatrice de 39 spectacles pour le Festival d’Avignon, parmi lesquels  Sand, prénommée George…- Marie Curie, ou la science faite femme… -Giono, mon ami…- Jacqueline Auriol ou le ciel interrompu… –Tchaïkovsky mon fol amour

Pierrette Dupoyet, est titulaire de plusieurs prix et d’un Oscar de la Création attribué par Jean Vilar. 

Nous sommes en 1915. Du fond des tranchées, Apollinaire, pour échapper à la sauvagerie des hommes, va inonder sa bien-aimée, jeune enseignante,  d’un torrent de lettres comme on plante des graines à toute volée pour repousser la mort. Ses lettres sont les cris déchirants et sensuels d’un artiste meurtri qui recherche désespérément la Beauté dans un rêve d’amour fou. 

__________________________________________________________

17 décembre, 20H

PROJECTION DU FILM MINIMES INNOCENCES, EN HOMMAGE À   L’ARTISTE SURRÉALISTE VIRGINIA TENTINDO

Virginia Tentindo, sculpteur d’origine argentine, dont l’oeuvre est placée sous le double signe de l’érotisme et de l’onirisme, est considérée comme créatrice de première grandeur dans la constellation surréaliste des cinquante dernières années.

Je fais des mots que l’on touche, que l’on caresse, que l’on pose devant soi pour être certains de les avoir bien lus…(Virginia Tentindo)

Le visionnement du film sera suivi de conversations entre le réalisateur, Fabrice MazeJean-François Rabain, présentateur du film, psychiatre et psychanalyste, Joel Gayraud, poète et critique d’art, Françoise Py, historienne de l’art, et Virginia Tentindo.

__________________________________________________________

Ce programme est conçu et présenté par Hélène Tirole, Fondatrice du Mot dans tous ses arts,  qui animera les soirées. 

Pour plus d’informations, www.lemotdanstoussesarts.fr  

Réservations obligatoires par mail: helene.tirole@gmail.com ou Tél. 07 69 28 33 54 – tarifs de 15 à 20 euros selon les soirées, verre de l’amitié inclus